PROTECTION CELLULAIRE

Porphyral HSP Derm

Activateur de réparation de l'épiderme à base de Porphyral HSP®, de beurre de karité, d'huile de bourrache et d'aloe vera.

Porphyral HSP Derm

Porphyral HSP Derm

Aqua (water), glycerin, caprylic/capric triglyceride, cetearyl alcohol, paraffinum liquidum (mineral oil), polyacrylamide, borago officinalis seed oil, butyrospermum parkii (shea butter), c13-14 isoparaffin, microcristallina cera (microcrystalline wax), propylene glycol, paraffin, 1,2-hexanediol, caprylyl glycol, laureth-7, stearalkonium hectorite, hydrogenated polyisobutene, porphyra umbilicalis extract, chlorphenesin, stearyl heptanoate, parfum (fragrance), propylene carbonate, hydrogenated polydecene, edta, stearyl caprylate, benzyl salicylate, hydrogenated lecithin, phenoxyethanol, hexyl cinnamal, butylphenyl methylpropional, hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde, aloe barbadensis leaf extract, sodium benzoate, linalool.

 

Sans parabens. Sans PEG.

Sur la peau altérée mais nettoyée et sechée, appliquer avec de légers massages minimum 2 fois par jour jusqu'à complète réparation de la surface cutanée.

 

A ne pas utiliser sur une plaie.

 

À tenir hors de portée des enfants.

Porphyral HSP DERM est une crème activatrice de la réparation. Elle est également hydratante et conseillée pour les peaux altérées, sèches, déshydratées.

 

La crème est composée de 4 Ingrédients d'origine végétale :

 

le Porphyral HSP issu de l'algue Porphyra umbilicalis le beurre de karité l'huile de bourrache l'aloe vera

 

Efficacité testée cliniquement. L'effet de Porphyral HSP DERM pour la réparation de la peau est validé par une étude clinique menée sur 21 personnes qui ont appliqué la crème 2 fois par jour.

 

L'effet réparateur du produit a été évalué grâce à une altération de la barrière cutanée (provoquée par l'élimination mécanique d'une partie de la couche superficielle de l'épiderme) et ce, sur une zone de chaque avant-bras.

 

La réparation de la barrière a été constatée en mesurant l'évolution de la perte en eau et en la comparant à celle induite juste après l'altération mécanique.

 

Après 4 jours, la perte d'eau de la zone traitée est équivalente à celle mesurée avant altération ce qui signifie que la barrière est restaurée.

 

En ce qui concerne la zone non traitée, la perte d'eau reste supérieure à celle mesurée avant l'altération ce qui signifie que la barrière n'est pas restaurée.